Un cheval de Troie pour combattre le cancer en renforçant la radiothérapie

Résultats scientifiques Chimie Physique

Médicament qui sensibilise les cellules tumorales à la radiothérapie, la gemcitabine-monophosphate phosphatée (Gem-MP) a besoin de s’internaliser dans ses cibles pour éviter une toxicité dans les tissus sains. Une collaboration de scientifiques impliquant l’IMAP (CNRS/ENS Paris/ESPCI Paris) a permis de développer une nanoparticule cage (nanoMOF) capable d’absorber le médicament, de pénétrer dans les cellules tumorales, puis de libérer Gem-MP à l’intérieur de ses cibles. Ces travaux, qui font la couverture du journal ChemMedChem, montrent que les nanoMOFs augmentent les dommages aux tumeurs induits par la radiothérapie et que leur action synergique avec la Gem-MP double l’efficacité de la radiothérapie.

Lire l’actualité sur le site de l’INC

Contact

INP Communication
INP
Stéphanie Younès
Responsable Communication - Institut de chimie du CNRS