La spectroscopie vibrationnelle analyse désormais d’autres formes de nanoparticules

Résultats scientifiques Chimie Physique

Les spectroscopies vibrationnelles, comme la spectroscopie Raman, étudient objets et molécules en analysant leurs vibrations. À l’échelle de l’infiniment petit cependant, ces méthodes d’analyse ne fonctionnent que sur quelques formes de nanoparticules, sphériques notamment. Des scientifiques de MONARIS (CNRS/Sorbonne Université), du LRS (CNRS/Sorbonne Université) et du LPEM (CNRS/Sorbonne Université/ESPCI Paris) ont contribué à ces recherches et sont parvenus à analyser d’autres formes de nanoparticules, allongées et en deux pyramides attachées, en contrôlant plus précisément la synthèse de celles-ci. À terme, ces travaux publiés dans la revue ACS Nano, aideront à mieux standardiser et contrôler la fabrication de nanoparticules avec différents types de spectroscopie.

Lire l’actualité sur le site de l’INC

Contact

INP Communication
INP
Stéphanie Younès
Responsable Communication - Institut de chimie du CNRS