Trop petits pour être observés au télescope, les multiples trous noirs de l’amas d’étoiles NGC 6397 sont ici représentés de manière très exagérée par l’artiste N. Bartmann
Trop petits pour être observés au télescope, les multiples trous noirs de l’amas d’étoiles NGC 6397 sont ici représentés de manière très exagérée par l’artiste N. Bartmann © ESA/Hubble, N. Bartmann

Découverte d’un cimetière d’étoiles

Résultats scientifiques Terre et Univers

À la recherche d’un trou noir massif au centre d’un amas globulaire d’étoiles, deux chercheurs de l’Institut d’astrophysique de Paris ont découvert une concentration invisible, dont la plus grande partie de la masse pourrait être formée de petits trous noirs.

Lire l'actualité sur le site de l'Insu

Laboratoire de la circonscription Paris-Centre impliqué dans cette étude

Contact

Eduardo VITRAL
Institut d’astrophysique de Paris (IAP)
Gary MAMON
Institut d’astrophysique de Paris (IAP)